Modèles de réussite

Démystifier la programmation

12 août 2016
Rédaction: Julie Therrien

Encore en 2016, nombreux sont les domaines où les femmes sont peu présentes. Le milieu du Web et de la programmation n’y fait pas exception. C’est pour renverser cette tendance qu’a vu le jour l’organisme Ladies Learning Code qui se donne pour mission d’intéresser la gente féminine au monde du code et de l’encourager à se lancer dans un domaine aux multiples avantages. Portrait d’une initiative innovatrice.

Pendant longtemps, les travailleurs en informatique ont été associés à cette image de l’homme au teint blafard, terré dans son sous-sol, seul devant son ordinateur. Or, la réalité est tout autre : le milieu du Web est dynamique et créatif. Malgré tout, les femmes s’y aventurent peu. Peut-on renverser la vapeur? Voilà la mission que s’est donnée Cassie L. Rhéaume, codirectrice de Ladies Learning Code (LLC) à Montréal. D’abord mis sur pied à Toronto, l’organisme vise avant tout une clientèle féminine et offre des ateliers dans lesquels on apprend les bases de la programmation Web.

C’est à la fin de ses études en programmation à L’Institut supérieur d’informatique de Montréal que Cassie L. Rhéaume a commencé à s’impliquer auprès de Ladies Learning Code dont elle est aujourd’hui la codirectrice. Celle qui a d’abord travaillé en communications est présentement développeuse Web chez Cossette, où elle évolue dans un milieu majoritairement masculin. Or, elle est déterminée à faire progresser les choses :

Il persiste malheureusement cette vieille croyance, cette vieille perception que l’informatique c’est « garçon », c’est nerd, c’est rigide, c’est froid et que les filles qui sont créatives et qui aiment communiquer… ce n’est pas pour elles. Alors que c’est tout le contraire.

Cassie est une pionnière. En s’investissant dans LLC, elle désire modifier les perceptions et offrir aux femmes un support social et communautaire ainsi qu’un lieu d’apprentissage où elles se sentent les bienvenues.

Mission de l’organisme

Lancé à Toronto en 2011 par Heather Payne, Ladies Learning Code est un organisme à but non lucratif qui vise à enseigner les bases de la programmation Web (création d’un site Internet en HTML et CSS, par exemple). Il vise à être une ressource pour les femmes intéressées par les technologies ou qui veulent tout simplement s’instruire pour devenir plus autonomes. À ce jour, plus de 25 000 étudiantes ont assisté aux ateliers offerts.

Pourquoi cibler particulièrement un clientèle féminine? Car les femmes sont très peu nombreuses à œuvrer dans le monde du Web. En effet, les femmes sont moins enclines que les hommes à choisir un programme en STGM (sciences, technologies, génie, mathématiques et sciences informatiques) même si elles sont souvent plus habiles en mathématiques. Selon l’Enquête nationale des ménages effectuée en 2011, les femmes représentaient 39% des diplômés universitaires âgés de 25 à 34 ans en STGM, comparativement à 66% provenant des autres programmes.

Pourtant, « ce sont de bons emplois », affirme Cassie, et « c’est un secteur qui ne risque pas de ne plus avoir besoin de main-d’œuvre demain. C’est un milieu dans lequel c’est beau et c’est facile d’évoluer ». Les ambassadrices du LLC désirent encourager les femmes à s’engager dans cette discipline, car il y a beaucoup de débouchés, les salaires sont décents et les conditions de travail, excellentes. En somme, on aspire à leur démontrer que le Web est à la portée de tous et à les inciter, si elles en ont l’ambition, à entreprendre des études dans ce domaine. D’autant plus que les cours sont maintenant offerts dans plus de 22 villes au Canada, dont à Montréal.

Un groupe à Montréal

Mis sur pied par Nancy Naluz, le groupe de Montréal, auquel s’est rapidement jointe Cassie, a amorcé ses activités en 2013. Selon cette dernière, « les femmes auraient avantage à s’intéresser à la programmation parce que la base est beaucoup plus simple qu’on pense. C’est facile de débuter et d’évoluer. La barrière à l’entrée n’est franchement pas si grande que ça ».

D’ailleurs, beaucoup de participantes aux ateliers exercent une profession dans le domaine du Web (blogueuses, traductrices, designers, etc.). Ce sont souvent des femmes qui gagnent leur vie en utilisant le Web quotidiennement, mais ne savent pas dépasser le seuil de leur niveau de connaissances. En apprenant à coder, elles sont susceptibles d’ajouter une dimension nouvelle à leur travail.

Il y a une vingtaine d’ateliers par année dont les dates sont annoncées chaque mois. La façon la plus efficace de se renseigner sur les activités de l’organisme est de s’inscrire à l’infolettre ou d’adhérer à la page Facebook. En définitive, LLC répond à une grande demande puisque depuis la création du groupe de Montréal, ont eu lieu approximativement 38 événements auxquels plus de 900 personnes ont participé. Un des secrets de leur succès? Des ateliers conviviaux au contenu pratique, simple et amusant.

Concept des ateliers

« Apprendre le code, c’est prendre possession du lieu qu’est Internet. Il est un outil de création très puissant lorsque l’on sait comment l’utiliser », révèle Cassie. Le concept des ateliers est simple : un peu de théorie au départ et, ensuite, beaucoup de pratique. Le travail de codage sur les ordinateurs commence peu de temps après le début du cours et il y a toujours, sur place, une dizaine de mentors bénévoles qui viennent prêter main-forte aux formatrices. À la fin de la journée, qui se déroule généralement entre 10 h et 16 h, tous les participants ont complété un projet. Le coût pour y assister est de 55$.

À la demande des parents, un volet jeunesse a aussi vu le jour. Ce sont des ateliers parents-enfants pour les 8 à 13 ans. Les apprenants sont initiés au HTML et CSS et on leur enseigne à créer des balises, des images, des textes, des liens. Les jeunes assimilent rapidement puisqu’ils baignent dans le monde informatique depuis leur naissance. Ainsi, à l’issue de la formation, ils auront complété une page Web sur laquelle ils pourront continuer à s’affairer avec leurs parents, une fois à la maison. Le principe du « payez ce que vous pouvez » est ici appliqué. En bref, les ateliers de Ladies Learning Code sont accessibles, abordables, enrichissants et, surtout, à la portée de tous .

Finalement, vu son succès fulgurant, LLC répond assurément à un besoin. Les ambassadrices du groupe rêvent de contribuer à améliorer la condition des femmes en les encourageant à s’initier aux carrières dans le milieu du Web et de l’informatique. Si leur mission s’accomplit comme prévu, elles aimeraient avoir la possibilité d’observer, dans 10 ans, une nouvelle génération de développeuses Web qui, peut-être grâce à une formation de Ladies Learning Code, auront eu la piqûre pour la programmation.