Réseautage

De quel réseau ai-je besoin?

20 octobre 2016
Rédaction: Julie Therrien

Qui dit entrepreneuriat dit réseautage. Que ce soit pour trouver des clients, des partenaires ou des fournisseurs, il s’avère primordial. Mais qu’en est-il du médecin, de la directrice des communications ou de l’adjointe? Maîtriser l’art de se construire le bon réseau pourrait vous permettre de gravir les échelons au sein même de votre entreprise ou dans votre domaine professionnel.

Comme beaucoup — trop — de femmes, peut-être avez-vous négligé l’importance du réseau. Pourtant, en définissant vos objectifs de façon précise et en participant à un réseautage personnalisé et facile, les portes du succès professionnel pourraient s’ouvrir toutes grandes pour vous.

Définir d’abord ses objectifs

Que cela nous plaise ou non, c’est incontournable : le réseautage constitue l’une des conditions prépondérantes d’une vie professionnelle riche et ascendante. Cependant, il est essentiel de le planifier et de le réfléchir, en définissant consciencieusement ses intentions de carrière.

Quels sont vos buts à court et à long termes? Comment pouvez-vous et voulez-vous les atteindre?

Ce simple questionnement peut vous aider à cibler le genre de réseau dont vous avez besoin et vous indiquer à quelle porte cogner. Car, oui, le réseautage s’adapte à vos ambitions!

Dans le cas des entrepreneurs ou des gens en affaires, il parait évident : on vend un produit ou on offre des services. Ce que l’on présente est concret. Pourtant, toute personne souhaitant faire avancer sa carrière doit user d’un réseau . Même à l’intérieur d’une compagnie ou d’un domaine professionnel, il constitue un outil précieux.

Accéder au marché caché de l’emploi

Il existe un phénomène bien connu dans le domaine professionnel que l’on appelle le « marché caché » de l’emploi. C’est-à-dire que certains postes sont pourvus sans affichage. Puisque les employeurs ont procédé au recrutement par l’intermédiaire de sources informelles (relations sociales, personnelles ou professionnelles), il demeure difficile de chiffrer précisément le nombre de ces affectations.

Or, même sans pouvoir les quantifier, il reste que plus votre réseau sera fort et actif, plus vos chances de vous voir présenter des occasions d’emplois cachés grandiront. Que vous soyez en recherche ou non d’un nouveau travail ou de votre prochain défi, il importe que vous parliez de vous et de vos aspirations aux gens que vous côtoyez .

Une vie sociale riche se traduira par un réseau plus vaste. Des personnes qui pourront user de leurs propres contacts… pour vous. Utiliser le réseau que l’on a déjà, c’est multiplier ses chances de réussites. Une avenue souvent négligée.

Monter les échelons grâce au réseautage

Que l’on soit médecin, conseillère en ressources humaines ou à l’emploi de la fonction publique, négliger la portée du réseau dans sa carrière s’avère une erreur de parcours — rectifiable — si on a l’ambition d’obtenir un poste nouveau ou plus haut placé.

Débarrassez-vous de cette fausse idée : bien faire son travail ne suffit pas pour monter les échelons . Si vous souhaitez vous garder à l’affût des occasions d’avancement ou de changement, il faut vous faire connaître dans votre milieu de travail. Créer des liens, savoir écouter, s’intéresser à ses collègues sont des trucs simples, mais efficaces.

Participer aux activités sociales de l’entreprise est d’ailleurs l’occasion idéale pour vous y exercer. Car, ne nous le cachons pas, on offrira beaucoup plus facilement un poste à quelqu’un avec qui on possède déjà un lien qu’à une personne avec qui tout restera à bâtir.

Si votre rêve de changement ou d’avancement se situe plutôt à l’intérieur d’un domaine professionnel, entretenez ou établissez des rapports privilégiés avec des gens en connexion directe avec votre expertise. Par exemple, en vous joignant à des activités organisées par vos regroupements de métier, à des congrès, en assistant à des conférences, à des formations ou encore en maintenant des liens avec vos ex-collègues de classe. Pourquoi ne pas participer aux réunions d’anciens? Aux diverses rencontres de retrouvailles? Ces gens vous ont côtoyé durant de nombreuses années, ils vous connaissent bien. Ce sont souvent les personnes les mieux placées pour vous aider, le temps venu.

Pour monter les échelons ou s’assurer d’avoir une carrière fructueuse, nul besoin d’être un vendeur émérite! Prendre le temps de saluer ses collègues, de discuter avec vos voisins et de s’intéresser aux gens qui nous entourent peut devenir tout aussi productif. Utilisées à bon escient, en leur verbalisant vos aspirations, ces relations se montrent efficaces. Car, tel un caméléon, le réseautage change de forme selon les désirs et les besoins. À vos réseaux!