Confiance en soi

Modestie et méritocratie? Non merci!

14 novembre 2018
Rédaction: Gaëlle Bodin

Au travail, êtes-vous – même sans le savoir – une fervente croyante du mythe de la méritocratie? Selon vous, la délégation de responsabilités, les promotions et même le salaire sont-ils attribués en se basant d’abord et avant tout sur l’expérience, l’effort et le dévouement? Croyez-vous à l’égalité des chances au travail et, par conséquent, au pouvoir magique de rayonner en accomplissant à la perfection vos tâches et responsabilités professionnelles?

La méritocratie est un mode de pensée bien ancrée chez de nombreuses femmes et proviendrait en partie d’une méconnaissance du milieu du travail attribuable au contexte scolaire. En effet, nos nombreuses années de scolarité, où nos efforts étaient récompensés par de bons résultats scolaires, ont modelé notre façon de penser : efforts + application = réussite! À ce sujet, j’ai déjà partagé mon exemple personnel avec vous.

Bien-sûr qu’exceller dans son travail est essentiel mais de nombreux autres facteurs entrent en ligne de compte pour une progression professionnelle satisfaisante et motivante.

La modestie

D’abord, sachez que votre travail n’est pas automatiquement remarqué. Il faut donc le rendre visible! Et là, pas question d’aborder les choses avec modestie. Sans tomber dans l’arrogance, faire reconnaître notre apport essentiel dans la réussite d’une négociation, dans la rétention d’un client important ou l’accomplissement final d’un projet pour l’employeur est indispensable.

Ne prenez pas pour acquis que votre patron a une idée bien précise de vos tâches et de votre charge de travail. Prenez des notes sur vos accomplissements tout au long de l’année. Vos bons coups, vos moins bons coups, l’entraide dont vous avez fait preuve, les défis que vous avez accepté de relever indépendamment du résultat. Il est impératif de tenir ce journal de bord professionnel pour évaluer avec objectivité votre valeur professionnelle et pouvoir établir l’ensemble de vos compétences et expertises.



Cet exercice est difficile car on a bien souvent du mal à être tout à fait objectif et notre pensée est davantage teintée par nos échecs que par nos succès. On a aussi tendance à féliciter notre équipe pour une réussite et à nous blâmer (parfois sans ménagement) pour un échec.

À ce sujet, lisez la chronique de Mélanie Thivierge : Le combat d’une vie

Si c’est votre cas, faites l’exercice comme si vous le faisiez pour votre meilleure amie. Allez-y ne soyez pas gênée! Faites la liste de ses bons coups, de ses compétences, de ses expériences, de ses prises de risques, de ses échecs et de ses réussites… Soyez réaliste et objective sur ses qualités mais aussi sur les points à améliorer et soyez créative sur les solutions.

Vous devez aussi parler de vos ambitions professionnelles dans votre milieu de travail : à votre patron, à vos collègues. Encore une fois, ils ne peuvent pas le savoir ou le deviner!

Le réseautage

Il vous faut aussi savoir bien vous entourer. Construire un réseau professionnel fort, actif et varié qui saura vous épauler lorsque le besoin s’en fera sentir. Que ce soit pour un changement d’emploi, une réorientation de carrière ou plus simplement pour vous permettre de trouver des experts dans un domaine précis.

Le réseautage est une activité mal connue qui a mauvaise réputation. On le voit souvent comme une série de rencontres inconfortables, impersonnelles et opportunistes où la principale occupation des participants est l’échange de cartes d’affaires qui pour la plupart finiront au recyclage à la fin de la soirée! Des conversations sans écoute où il nous faut nous vendre absolument de peur d’avoir perdu notre temps.

Et comme dit si bien l’adage : le temps c’est de l’argent! Donc vous n’avez pas de temps à y consacrer. Vous vous dites qu’il vaut mieux que vous finissiez de traiter le dossier qui est resté sur votre bureau, que vous vous occupiez de ce client important.

C’est ainsi que de nombreuses femmes préfèrent rester au bureau parce qu’elles ont trop de travail et parce qu’elles croient que bien travailler leur apportera la reconnaissance dont elles ont besoin.

Et pourtant, le réseautage peut être authentique et agréable. Il suffit de trouver les bons endroits! Des endroits où vous serez confortables de rencontrer de nouvelles personnes, d’échanger avec elles, de les aider, de partager vos connaissances, de témoigner de vos défis et talents et de créer des liens forts qui tisseront ce réseau professionnel dont vous avez besoin.

Le mentorat

Savoir bien s’entourer, c’est aussi être en mesure de demander de l’aide. Encore une fois, votre réseau peut vous être utile mais avez-vous penser au mentorat?

Le mentorat désigne tout simplement une relation de soutien, d’aide, d’échanges et d’apprentissage, entre une personne d’expérience, le mentor, qui offre son savoir-être et son expertise pour favoriser le développement d’une autre personne, le mentoré.

Pour en savoir plus sur le mentorat, relisez notre article : Le mentorat pour avancer dans votre carrière.

Vous pourriez retirer beaucoup d’une telle relation pour progresser dans votre carrière, tant sur le plan personnel que professionnel.

Prenez le temps de vous questionner sur vos ambitions et objectifs professionnels, d’interroger les gens autour de vous sur leurs défis ou leurs succès, de vous construire un réseau diversifié qui saura répondre en cas de besoin et que vous pourrez aider à votre tour.