Le mentorat pour avancer dans votre carrière

19 octobre 2017

Des interrogations d’ordre professionnel, on en a toutes. À 20 ans, à 35 ans, à 50 ans. Dans ce cas, rien ne vaut la présence d’une personne expérimentée qui nous partage généreusement ses connaissances et expériences. Bienvenue dans le monde du mentorat.

Ai-je les compétences pour me lancer dans ce projet? Comment agir dans cette situation conflictuelle? Comment mieux m’imprégner de la culture organisationnelle de mon milieu de travail? Que vous soyez salariée, travailleuse autonome ou entrepreneure, ce type de questions vous a sûrement déjà traversé l’esprit. Et bien souvent, les réponses à vos questions ne se trouvent pas dans les livres. Pourquoi alors ne pas vous tourner vers le mentorat?

Mais qu’entend-on par mentorat exactement? Selon Mentorat Québec, il s’agit d’un « moyen de développement et d’apprentissage, basé sur une relation interpersonnelle (la relation mentorale) volontaire, gratuite et confidentielle, dans laquelle une personne d’expérience (le mentor) investit sa sagesse acquise et son expertise pour favoriser le développement d’une autre personne (le mentoré) qui a des compétences et des habiletés à acquérir et des objectifs professionnels et personnels à atteindre. »

« On parle d’une forme privilégiée de partage de connaissances et d’expériences entre deux personnes », résume Sandra Abi-Rashed, éditrice pour Elle Québec, Clin d’œil et Cool. Le mentor est là pour établir un lien de confiance, pour accompagner le mentoré dans sa réflexion et le motiver à aller plus loin. Son rôle n’est pas de lui dire quoi faire, mais plutôt de le guider, de le faire réfléchir et de lui parler de ses expériences, bonnes ou mauvaises. »

Mme Abi-Rashed en sait quelque chose. Au fil de sa carrière, elle a pu compter sur de nombreux mentors qui l’ont guidé. À l’inverse, on lui a aussi souvent demandé d’aller prendre un café pour discuter du métier. Ces expériences l’ont menée, en 2016, à cofonder avec Mélanie Frappa, stratège de contenu chez Valtech, le programme de mentorat Mentoro.

Bien que la ligne soit parfois mince entre mentorat et coaching, vous ne retrouverez pas ces deux mots côte à côte dans le dictionnaire des synonymes. Selon le Réseau M, un coach aide à développer une compétence spécifique (savoir-faire) tandis qu’un mentor accompagne et motive une personne (savoir-être).

De multiples possibilités

Dans le monde du mentorat, comme dans celui des relations humaines, les possibilités sont multiples. Quels que soient votre gagne-pain, votre style de vie et vos motivations, vous pouvez trouver un mentor à votre image et qui correspond à vos besoins.

*** Assistez à notre prochaine soirée conférence-réseautage  « Un mentor pour ma carrière! » ***

De plus, une relation de mentorat peut aussi bien se former de façon informelle (avec un collègue, un ami ou un professeur par exemple) que formelle par l’entremise d’un programme structuré (de durée variable). Un grand nombre de programmes de mentorat sont d’ailleurs offerts au Québec, notamment au sein des milieux communautaires, d’organismes de soutien à l’entrepreneuriat et d’associations professionnelles. Mentorat Québec en dresse une liste bien utile.

Trois expériences enrichissantes

« J’ai une mentore depuis une dizaine d’années. Au début, son rôle était de me conseiller sur certaines prises de décision. Nous jasions aussi beaucoup de la profession (relations publiques), et elle me partageait ses trucs et connaissances. C’était très enrichissant. Aujourd’hui, nous nous rencontrons une à deux fois par année pour parler de ce que j’ai accompli dans la dernière année et de mes projets à venir. Avec le temps, elle a appris à me connaître et elle saisit rapidement mes réactions selon les situations. Elle m’inspire, me donne des ailes et m’élève comme personne. »

  • Sophie Charette, directrice adjointe – communications chez Stationnement de Montréal
    Mentore : Andrée Dupont, conseillère en relations publiques et chargée de cours à l’Université de Montréal
    Mise en contact : cours à l’Université de Montréal

« L’année dernière, j’ai vécu une grande remise en question professionnelle. Mon emploi me plaisait, mais je sentais que j’avais besoin de plus de liberté et de flexibilité pour exprimer ma créativité, pour m’épanouir pleinement. Au fil de nos sept rencontres, une complicité s’est développée rapidement entre ma mentore et moi. Elle m’a ouvert les yeux sur ce que je voulais vraiment. Elle m’a posé les bonnes questions et m’a aidé à assumer ma décision de me lancer en affaires. »

  • Leslie Mbimbi, fondatrice de One vision tour
    Mentore : Caterina Rizzi, cofondatrice de Breather
    Mise en contact : programme de mentorat Mentoro

« J’ai beaucoup de misère à dire ce que j’aurais fait sans mes mentors. Ils m’ont fait comprendre l’importance du “être entrepreneure’’, de me développer en continu, et surtout de bien m’entourer et de consulter d’autres entrepreneurs. »

  • Kim Auclair, fondatrice de Niviti
    Mise en contact : programmes de mentorat Academos et Réseau M, notamment